Tournées 2014-2015

lecture-concert

CRÉATION ÉVÈNEMENTIELLE le 30/08/14 Square St-Exupéry. Pavillon Blanc – Colomiers.

 

Les bons tuyaux

- Rodez (12) le 20/09/14
15h30 Parvis du centre culturel
- Villeneuve d’Aveyron (12) le 21/09/14
10h30 Place du Marché
- Rodez (12) le 21/09/14
16h30 Parvis du centre culturel
- Villefranche-de-Panat (12) le 27/09/14
15h Le Barrage
- Livinhac (12) 1/10/14
Place du village à 15h30
- Montbazens (12) 3/10/14
Place de Montbazens.
- Saint-Affrique le 4/10/14
PLace de Saint-Affrique à 10h

 

Alice, de l’autre côté du monde

Dieulefit (26) 11/09/14 FESTIVAL ÉCLATS
Campuac
(12) 28/09/14 Salle des fêtes à 15h30
Laissac (12) 2/10/14 Centre social & culturel à 15h
Arvieu (12) 4/10/14 Salle des Tilleuls à 17h
Le Nayrac (12) 5/10/14 Espace multi-culturel à 15h
Saint-Geniez-d’Olt (12) 6/10/14 Espace culturel de Saint-Geniez-d’Olt à 15h
Ceignac (12) 7/10/14 Salle des fêtes
Montrozier (12) 8/10/14 Salle d’animation.

Parisot (82) Salle communale le dimanche 7/12/14
Gérardmer (88) Théâtre du 10/12/14 au 12/12/14
Saint-Gaudens (31) Théâtre municipal le 17/12/14 à 16h.
Villeneuve-Les-Avignon (84) Théâtre le 20/12/14

Sorèze (81) Abbatiale le 8/01/15 à 14h30
Mazamet (81) Apollo Théâtre 9/01/15 à 14h15
Graulhet (81) Forum 13/01/15
Castres (81) Théâtre municipal 14/01/15 à 15h
Carmaux (81) Salle Bérégovoy l16/01/15 à 14h15
Saint-Sulpice (81) Salle René-Cassin 19/01/15 à 14h30
Brens (81) Espace socio-culturel 20/01/15 à 14h30
Paris (75) Cité de la Musique :
mercredi 4/02 2015 à 15h
jeudi 5/02 2015 à 10h et à 14h30
vendredi 6/02 2015 à 10h et à 14h30
samedi 7/02 2015 à 15h30
dimanche 8/02 2015 à 15h30

 

Ich liebe dich (création)

Auditorium Cayrou Colomiers (31) le 7/11/14 à 9h15 et 14h
Auditorium Cayrou Colomiers (31) le 8/11/14 à 17h
Auditorium Cayrou Colomiers (31) le 9/11/14 à 16h
Auditorium Cayrou Colomiers (31) le 11/11/14 à 16h
Maison de la Vallée Luz (65) date à préciser.
Théâtre du Pavé Toulouse (31) le 26/05/15 à 20h30
Théâtre du Pavé Toulouse (31) le 27/05/15 à 20h30
Théâtre du Pavé Toulouse (31) le 28/05/15 à 20h30
Théâtre du Pavé Toulouse (31) le 29/05/15 à 20h30
Théâtre du Pavé Toulouse (31) le 30/05/15 à 20h30

Ich liebe dich (version lecture)

L’éprouvette (séance privée pour lycéens ) le 23/09/14

Bibliothèque d’étude et du patrimoine, 1 rue de Périgord à Toulouse : vendredi 17 octobre 2014 à 19h (séance proposée par le CRL Midi Pyrénées entrée libre). 

 

Jongleurs de mots

Bram (11) FESTIVAL SCÈNES D’ENFANCE mars-avril 2015 (dates à préciser)
Saujon (17) FESTIVAL JE LIS MÔMES le 15/05/15

 

Cafés littéraires

15/09/14 Médiathèque de Quint-Fonsegrives (31) à 20h30
18/09/14 Maison de la Vallée Luz (65) à 18h30
19/09/14 Médiathèque de Lourdes (65) à 18h30
20/09/14 Médiathèque de Seysses (31) à 11h
27/09/14 Médiathèque de Castelnaudary (11) à 11h30

12/11/14 Médiathèque de Villasavary (11) à 18h30
15/12/14 Médiathèque de Quint-Fonsegrives (31) à 20h30

 

Tombés de la nuit

le 5/12/14 Auditorium Cayrou Colomiers (31) à 9h30
le 6/12/14 Auditorium Cayrou Colomiers (31) à 1§h

 

Madame de Gourmandine

Toulouse (31) SALON DU SISQA Région Midi-Pyrénées du 11/12/14 au 14/12/14

Profanes de Jeanne Benameur.
À conseiller !

Très joli livre émouvant qui a questionné mon rapport au sacré et au profane ! MF

Ancien chirurgien du coeur, il y a longtemps qu’Octave Lassalle ne sauve plus de vies. À quatre-vingt-dix ans, bien qu’il n’ait encore besoin de personne, Octave anticipe : il se compose une “équipe”. Comme autour d’une table d’opération – mais cette fois-ci, c’est sa propre peau qu’il sauve. Il organise le découpage de ses jours et de ses nuits en quatre temps, confiés à quatre “accompagnateurs” choisis avec soin. Chacun est porteur d’un élan de vie aussi fort que le sien, aussi fort retenu par des ombres et des blessures anciennes. Et chaque blessure est un écho.
Dans le geste ambitieux d’ouvrir le temps, cette improbable communauté tissée d’invisibles liens autour d’indicibles pertes acquiert, dans l’être ensemble, l’élan qu’il faut pour continuer. Et dans le frottement de sa vie à d’autres vies, l’ex-docteur Lassalle va trouver un chemin.
Jeanne Benameur bâtit un édifice à la vie à la mort, un roman qui affirme un engagement farouche. Dans un monde où la complexité perd du terrain au bénéfice du manichéisme, elle investit l’inépuisable et passionnant territoire du doute. Contre une galopante toute-puissance du dogme, Profanes fait le choix déterminé de la seule foi qui vaille : celle de l’homme en l’homme.
benameurprofanes
«Le profane étymologiquement est celui qui reste devant le temple, qui n’entre pas. C’est ainsi que je me sens. Et je ne peux pas échapper à la question. À quoi arrime-t-on sa vie pour avancer, jour après jour ? La route que choisit Octave Lassalle, c’est les autres. Trop seul dans sa grande maison depuis tant d’années, il décide de s’entourer. Quand la famille fait défaut, quand la religion n’est pas de mise, il reste l’humanité. Et la seule carte du monde qui vaille, c’est celle, mouvante, des hommes et des femmes sur terre. Le roman est tissé de ces vies qui se cherchent et se touchent, des vies trébuchantes, traversées d’élans et de doutes qui trouvent parfois, magnifi quement, la justesse. C’est du frottement de ces vies imparfaites qu’Octave Lassalle cherche à être enseigné, retournant ainsi les Évangiles. C’est de ces points de contact improbables qu’il attend les seules épiphanies possibles. Des épiphanies profanes. Humbles.Chacun des cinq personnages du roman a connu un moment dans son existence où la foi en quoi que ce soit de transcendant s’est brisée. Chacun des cinq va peu à peu reconstruire une route, sans dogme ni religion, pour retrouver la foi dans l’être humain, ici et maintenant.J’ai écrit ce roman, comme Hélène, la femme peintre, en passant par les ombres de chacun pour qu’ils apparaissent peu à peu, dans la lumière.Dans les temps troublés que nous traversons, où les dogmes s’affrontent, n’offrant de refuge que dans la séparation, j’ai voulu que Profanes soit le roman de ceux qui osent la seule liberté à laquelle je crois : celle, périlleuse, de la confi ance. Cette confi ance qui donne force pour vivre. Jusqu’au bout.» Jeanne Benameur